La confiance envers « les dirigeants »: relative mais rehaussée autour de 40% pendant la crise (JP Moinet sur France24)

En images ici – c’était un direct Skype international FRANCE 24 ☀️🌍 au moment du déconfinement – le chroniqueur et directeur de La Revue Civique, Jean-Philippe Moinet analyse le degré de confiance ou de non confiance vis-à-vis des « dirigeants politiques», confiance dont on sait qu’elle est à la fois relative en France – «non pas depuis 3 jours, 3 mois ou 3 ans mais depuis une quinzaine d’années» dit-il (cf notamment le baromètre du Centre De Recherches CevipofSciences Po), mais confiance légèrement rehaussée quand même pendant les semaines de confinement et plutôt stable fin avril/début mai autour de 40 % (cf le baromètre IFOP France JDD).

Jean-Philippe Moinet relève aussi qu’en cette période de déconfinement, le niveau de confiance envers les «pouvoirs publics» est très variable, très contrastée même, selon les sujets: deux tiers de confiance en ce qui concerne le retour des salariés dans leur entreprise (66%), ou concernant l’aide aux secteurs économiques ayant le plus souffert (60%); mais un tiers environ seulement en ce qui concerne l’organisation des transports en commun (38%) ou la reprise de l’école primaire (35%).

Le fondateur de La Revue Civique présume qu’avec l’expérience concrète du déconfinement progressif, la confiance des Français pourrait progresser, confiance « les uns envers les autres » déjà et, peut-être, envers les pouvoirs publics, organisateurs des transports et de l’école.

-Le lien vers la vidéo de l’interview de JP Moinet sur France 24

La défiance a été pour partie confinée, mais elle reste latente. La cote de confiance a été rehaussée autour de 40 % (mesure du baromètre IFOP-Le JDD) mais elle peut varier dans le temps et la stabilité en la matière, surtout en France, n’est pas assurée.

(12/05/20)

-L’étude du Cevipof-Sciences Po sur les méfiances/défiances des Français (livrée avant la crise)

Partager cet article avec vos amis
Cacher les boutons