Pour les victimes de la Shoah: #We Remember, petit geste contre un grand oubli

Journée mondiale et #Memoire pour les victimes de la Shoah. Le directeur de La Revue Civique Jean-Philippe Moinet tient à s’associer, en une période où l’oubli, le complotisme et le négationisme progressent: « J’ai eu l’honneur de bien connaître Simone Veil et Elie Wiesel. Leurs voix manquent. Les derniers rescapés vont disparaître ».

  #Transmettre la mémoire des millions de victimes assassinées dans les camps de la mort, au cœur de l’Europe, « devient un devoir à réaffirmer » fortement. Comme pour chaque démocrate, ajoute-il, « il faut sans doute agir avec d’autant plus de force, de conviction et de constance, que les mouvements nationalistes et autoritaires, sous les atours du populisme, menacent l’équilibre des espaces démocratiques », au cœur de la même Europe aussi. « Il faut donc agir simplement, comme citoyen, sans frontières de pays, d’âges, de conditions ou d’origines, contre la haine et l’extrémisme qui tuent ».

S’associer, simplement, à tout ce qui contribue à lutter contre l’oubli.

C’est pourquoi, JP Moinet et La Revue Civique ont tenu à s’associer, symboliquement, à la campagne mondiale de lutte contre l’oubli, #WeRemember, menée par le Congrès juif mondial et relayée par de nombreuses associations, juives et non juives, par de nombreux citoyens, qui manifestent aussi une idée simple, forte: retenir les leçons de l’histoire.

Journée de commémoration de la libération des camps de Birkenau et d’Auschwitz.
Dépasser les frontières des âges, des conditions, des origines: lutter contre l’oubli.

L.T.

(janvier 2019)

Les commentaires sont fermés.