« Les primaires : un plus démocratique incontestable », selon Olivier Duhamel

Professeur émérite des Universités et longtemps enseignant à Sciences Po, Olivier Duhamel est spécialiste de droit constitutionnel et fin observateur de la vie politique. Ancien député européen (de 1997 à 2004), il est actuellement Président de la Fondation nationale des sciences politiques. Intervenant régulièrement sur Europe 1, il est l’auteur de l’ouvrage, publié avec l’Institut Montaigne : « Les Primaires pour les Nuls » (First Editions).

………………………………………………

Pour Olivier Duhamel, les primaires constituent une claire avancée démocratique et civique : « C’est un pouvoir de plus donné aux citoyens, qui ne vont pas seulement choisir leur Président, ils vont choisir celui qui a une chance de le devenir » précise-t-il. Une « task force » a été créée avec l’Institut Montaigne, aboutissant à plus de 30 auditions de décideurs (politiques, responsables des medias, sondeurs, chercheurs) et à la rédaction de ce livre grand public.

Cet ouvrage fait précisément le tour (historique, géographique, juridique et politique) de cet enjeu des primaires, qui a fait récemment irruption dans la vie politique (côté PS d’abord, côté droite et centre, ensuite). Ce livre énonce des propositions et les principes qui doivent présider à la bonne organisation des primaires: honnêteté, équité, pluralité et délibération. Selon Olivier Duhamel et l’Institut Montaigne, quel que soit le parti qui les organise, le Président du parti devrait démissionner six mois avant les primaires et une direction collégiale devrait être mise en place pour que l’équité soit pleinement respectée. Autre préconisation : un Président de la République en exercice, à la fin de son premier mandat, s’il est candidat, devrait lui aussi se soumettre au mécanisme démocratique des primaires.

L’interview d’Olivier Duhamel au Figaro (8 mai 2016)

Bruno Cammalleri

(juin 2016)

 

Les commentaires sont fermés.