Création d’une « Réserve Civique »: du renfort de citoyens-volontaires pour les actions solidaires

#JeVeuxAider La crise sanitaire Covid19 crée un besoin social de grande ampleur. Les plus fragiles, les plus isolés, personnes âgées, handicapées notamment, ont naturellement besoin d’une attention redoublée, quand la plupart des citoyens, professionnels comme bénévoles du monde associatif compris, sont confinées.

C’est pourquoi le Gouvernement a décidé, sous la conduite du Secrétaire d’Etat Gabriel Attal, d’organiser une « Réserve Civique », en lien avec le monde associatif et les collectivités territoriales, permettant à chacun(e) de pouvoir plus facilement se porter volontaire pour des missions particulièrement utiles, tout en respectant les consignes de précaution sanitaire. Certaines de ces missions peuvent d’ailleurs se faire par téléphone, auprès des personnes isolées, de manière à la fois active et utile.

4 missions ont été arrêtées en priorité, où le volontariat a été jugé particulièrement utile, voire urgent :

1/ l’aide alimentaire et l’aide d’urgence doivent en effet se poursuivre afin d’éviter toute rupture pour les personnes qui sont le plus dans le besoin.

2/ la garde d’enfants des personnels soignants (préalablement prévue par le ministère de l’Education Nationale) et des personnels des structures de l’Aide Sociale à l’Enfance doit s’amplifier.

3/ le lien et l’aide directe (sous forme de « télé-bénévolat » par exemple pour éviter tout contact physique) avec les personnes fragiles isolées, notamment les personnes âgées et handicapées est déterminant pour ces dernières afin de rompre l’isolement.

4/ la solidarité de proximité, à destination des voisins les plus fragiles, doit pouvoir se mettre en place de façon plus efficace et organisée, par exemple pour aller chercher des médicaments, des produits alimentaires, etc.

L’annonce et l’appel sur twitter du Secrétaire d’Etat @GabrielAttal

Une vingtaine d’associations solidaires, comme les Restau du Cœur, le Secours catholique, le Secours Populaire, la Croix-Rouge française ou la Banque Alimentaire, et les associations de collectivités locales ont été consultées en amont et pour être mises en lien avec les volontaires par le biais de cette « Réserve Citoyenne » et la plateforme numérique #JeVeuxAider.

«Il manque plusieurs milliers de bénévoles sur le terrain», constate le Secrétaire d’Etat, qui précise que «tous les Français peuvent faire des choses à l’échelle de leur immeuble».

Les jeunes en Service Civique, dont les structures d’accueil ont du fermer à cause du confinement, peuvent se voir réaffecter une mission, adapté en ces circonstances de crise sanitaire, vers des structures qui en ont besoin. Ceci, dans rupture d’indemnités mensuelles pour ces dizaines de milliers de jeunes en mission de Service Civique, qui peuvent ainsi arriver en renfort d’association sociale ou caritative qui ont vu certains de leurs professionnels et bénévoles limités d’action, soit par la maladie elle-même, soit par les mesures de confinement.

«Face à la crise sanitaire, on a besoin d’une solidarité accrue», insiste Gabriel Attal interrogé par Le Figaro, «il manque plusieurs milliers de bénévoles sur le terrain», constate le Secrétaire d’Etat, qui précise que «tous les Français peuvent faire des choses à l’échelle de leur immeuble».

L’objectif de cette plateforme mise en place par le Gouvernement à partir du 23 mars est bien d’éviter une «crise sociale, une précarité sociale» qui s’ajouterait à la crise sanitaire. «C’est pour cette raison, argumente le Secrétaire d’Etat en s’appuyant sur la consigne présidentiel, qu’il faut constituer une réserve civique de Français qui sont prêts à se mobiliser: soit depuis chez eux en faisant du lien social par téléphone ou en aidant un voisin, soit en renforçant les bénévoles d’une association qui a des missions vitales, qui ne peut pas être stoppée pendant la crise.»

Avec le soutien des jeunes aux personnes isolées, « le Service Civique a distance est lancé !  » (Marie Trellu-Kane, Présidente du réseau « Unis-Cité »)


Parmi les associations mobilisées, le réseau « Unis-Cité » (qui encadre des jeunes en Service Civique) a décidé de mobiliser 1000 jeunes à travers la France pour contribuer massivement aux actions de lutte contre l’isolement de nos aînés. En lien avec la coordination Monalisa, et sur le terrain avec les municipalités et les Centres Communaux d’Action Sociale, ces jeunes volontaires, formés aux interventions auprès de seniors isolés, sont mobilisés pour mettre en action les solidarités de proximité, précise Unis-Cité : appels téléphoniques réguliers aux personnes, envois de cartes postales, envois de livrets de jeux, mais aussi, lorsque les personnes sont équipées des interactions via tablettes, appels vidéos et jeux en ligne… Ils identifient aussi les besoins auxquels il est nécessaire d’apporter une réponse en lien avec les acteurs de solidarité (courses, livraison de repas ou de médicaments).

Marie Trellu-Kane, Présidente et co-fondatrice d’Unis-Cité, salue « la mobilisation de nos jeunes et de nos équipes d’encadrement. Grâce à  leur énergie, leur créativité, leur envie d’être utiles malgré ce contexte si particulier, les jeunes se mobilisent en masse et inventent de nouvelles formes de solidarités virtuelles. Le Service Civique à distance est lancé !”.

G.L. (23/03/20)

La plateforme #JeVeuxAider de la « Réserve Civique »

– Unis-Cité mobilise les jeunes en Service Civique

Les commentaires sont fermés.