Le communautarisme en France, démenti par les chiffres

Marianne (© herreneck / Fotolia.com)

Qu’en est-il du « communautarisme », terme parfois utilisé à tort et à travers, surtout par le FN, pour effrayer sur sa « montée » et  la « menace » qu’il représente. Il ne s’agit pas de nier le problème du communautarisme, quand il se présente réellement, notamment dans les quartiers sensibles devenus « territoires perdus de la République », et que l’esprit de la République doit reconquérir. Mais le phénomène doit être mesuré, et son ampleur dans la société française apprécié à sa juste place. Or, une récente étude, de l’institut OpinionWay vient éclairer « le communautarisme » qui, dans l’opinion publique française, reste marginal.

En effet, 83% des Français – écrasante majorité – n’ont pas le sentiment d’appartenir à une «communauté» particulièrement définie par les origines. Plus encore : 86% des Français n’ont pas ce sentiment quant il s’agit de religion. « Le communautarisme reste marginal en France. Les personnes se sentent appartenir à la communauté française plus qu’ethnique et religieuse », explique Bruno Jeanbart, directeur général adjoint d’OpinionWay. Voilà une appréciation qui rassure, dans un pays, la France, dont l’article 1er de sa Constitution énonce le principe d’Égalité devant la Loi, qui exclut « toute distinction de race ou de religion ».

► Lire l’article de synthèse de 20 minutes sur l’étude d’OpinionWay sur le « communautarisme »
► Les résultats de l’étude d’OpinionWay 

Partager cet article avec vos amis
Cacher les boutons