Vivre ensemble face aux peurs : le dilemme politique français

Cette note politique d’Yves Bertoncini, directeur de l’Institut Jacques Delors et Président du Mouvement Européen France, et de Dídac Gutiérrez-Peris, directeur des affaires européennes de Viavoice, a été réalisé sur la base d’un sondage exclusif de YouGov visant à dresser l’état des lieux des peurs en France et dans cinq autres pays de l’UE (Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Pologne et Suède) et de leur impact sur les débats politiques. Cette note développe des éléments d’analyse regroupés en trois points principaux:

La peur est un élément structurant du débat public français, sous de multiples formes

-Les prochaines élections devraient permettre l’expression d’un sentiment de défiance mais aussi déterminer si le Front national est perçu comme un recours possible ou une autre menace

-L’euroscepticisme des Français ne saurait être assimilé à une volonté europhobe de rupture avec l’Union européenne.

► Voir l’intégralité de la note d’Yves Bertoncini et Dídac Gutiérrez-Peris

                                      Le cycle négatif de trois notions, qui tirent vers le bas

Les commentaires sont fermés.