Face aux fake news, la vigilance doit s’imposer, notamment chez les annonceurs: par David Lacombled, #VillaNumeris

Président du think tank Villa Numeris, David Lacombled évoque, pour La Revue Civique, les différentes stratégies pouvant se déployer pour contrer efficacement la propagation des fake news. En complément des actions de l’Etat, qui agit en matière de régulation, et des enjeux d’éducation du public (jeune et moins jeune), ce spécialiste ajoute, et précise, le rôle que les annonceurs peuvent et doivent jouer en la matière: une vigilance accrue doit s’exercer en ce qui concerne l’aboutissement des campagnes publicitaires, qui peuvent bénéficier à des sites qui exerce des manipulations de l’opinion.

Cette vigilance doit permettre, dit-il dans cet entretien (réalisé en janvier), de « frapper au portefeuille » de ces sites, qui participent à la diffusion de fausses informations et de thèses complotistes, en cherchant à toucher des publics crédules et à déstabiliser les espaces démocratiques.

-Le site de Villa Numeris


A six mois des élections européennes, Villa Numeris organisait une table ronde/débat sur les fake news et les menaces qu’ils représentent pour les démocraties, débat avec des experts, acteurs des médias, d’entreprises et des élus, avec la participation notamment de Christophe Deloire, Secrétaire général de Reporters Sans Frontières (RSF), de Marine Guillaume, chercheuse, chargée de mission au Centre d’analyse, de prévision et de stratégie du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et de François Decoster, maire de Saint-Omer (Hauts-de-France). La synthèse de cette table ronde.

(mars 2019)

Partager cet article avec vos amis
Cacher les boutons