Transition énergétique, quel rôle pour le consommateur-citoyen ? (avec Enedis, l’institut J Delors, Isinnova et l’UE)

« Comment s’approprier la transition énergétique ? » Les défis du réchauffement climatique mobilisent les décideurs (locaux, nationaux et européens) et préoccupent de plus en plus les citoyens (les jeunes, en particulier). Pour les consommateurs-citoyens que nous sommes tous, s’approprier les outils de la transition énergétique et écologique est devenu un enjeu majeur. Cette question a été traitée, avec de hautes personnalités et experts, français et européens, en juin dernier tout au long d’une matinée, à l’espace Enedis de Paris. Une table ronde conçue en partenariat avec « Notre Europe, institut Jacques Delors », Isinnova, Enedis et le fond de recherche et d’innovation de l’Union Européenne.

Deux tables rondes successives ont ouvert des perspectives précises sur une série de questions, et de problématiques mises en avant par les organisateurs : « utiliserions-nous moins d’électricité si nous devions payer la facture immédiatement ? Les femmes ralentissent-elles le déploiement des panneaux solaires ? Comprendre la manière dont les citoyens font des choix énergétiques est essentiel pour mettre en place des politiques publiques efficaces, qui encouragent des pratiques énergétiques plus soutenables. »

Financé par « Horizon 2020 », le projet européen « ENABLE.EU » a été évoqué et mis en perspective les résultats de ses recherches en Europe visant à échanger sur les meilleurs outils actuels, qui favorisent et peuvent même accélérer l’implication concrète des citoyens dans la transition énergétique.

Le rôle du citoyen, dans la transition énergétique, et son accélération.

Introduite par Michel Derdevet, Secrétaire général et membre du Comex d’Enedis, spécialiste de l’engagement sociétal de l’entreprise, et Andris Piebalgs, ancien Commissaire européen en charge de l’énergie et professeur à la Florence School of Regulation, une première table ronde a permis de présenter le projet ENABLE.EU, par la norvégienne Karina Standal, de Cicero. Sur le rôle du citoyen dans la transition énergétique, une discussion s’est ensuite ouverte avec Eugénie Bardin, d’Enercoop, David Dornbusch, de Vertsun, Kathleen Gaffney, de l’Agence Internationale de l’Energie, Florent Marcellesi, membre du Parlement européen, Rémi Mayet, pour sa part, représentant la « DG ENER », de la Commission européenne.

La question des « compteurs intelligents » et des « consommations intelligentes » d’énergie, a ensuite été au coeur des discussions de la deuxième table ronde. Sera à ce propos évoqué à nouveau le projet ENABLE.EU, par Madeline Werthschulte cette fois, de l’Université de Münster (Allemagne), différents acteurs concernés se succédant ensuite pour éclairer les évolutions en cours : Hervé Champenois, d’Enedis, Marine Cornelis, de NextEnergyConsumer, Julien Gorintin, de Wivaldy, Liene Lauceniece-Ivaninoka, de Sadales Tikls, Latvia.

Le représentant de l’institut J. Delors Notre Europe , Thomas Pellerin-Carlin, a ensuite conclu sur les divers paramètres qui évoluent en même temps, et rapidement, qu’il s’agisse des outils technologiques, des incitations économiques ou des normes sociales; les infrastructures, physiques ou numériques, devant se mettre au service d’une transition énergétique et écologique.

G.L. (juin 2019)

-La présentation du programme des tables rondes

Le site du projet ENABLE.EU

Le projet européen ENABLE.EU

-Le site de Notre Europe, institut Jacques Delors

-Le site d’ENEDIS

Une réflexion favorisée par cette entreprise, à l’échelle européenne.

Les commentaires sont fermés.