Piratage russe, gouvernance démocratique, et difficulté sondagière : JP Moinet au passionnant « Kiosque » de TV5 Monde

Des rendez-vous TV ne restent pas en surface des sujets… TV5Monde a une émission qui le montre. Jean-Philippe Moinet, chroniqueur, fondateur de la Revue Civique et partenaire Viavoice, était l’invité du « Kiosque » de TV5 Monde (52′, 08/01/2017), prestigieux rendez-vous hebdomadaire de la presse internationale, présenté par Silvia Garcia sur la chaîne francophone et culturelle à diffusion mondiale. Autres invités : Nicholas Vinocur, correspondant à Paris pour l’édition européenne de Politico, le média américain d’information politique, Tania Rakhmanova, documentariste, auteure du livre « Au coeur du pouvoir russe » et Ousmane NDiaye, responsable du service Afrique de l’hebdo « Courrier International ».

Trois sujets clés ont été mis en débat, et perspective :

Cliquer sur cette image pour visionner l’émission de Silvia Garcia : 19’35 », le débat sur le piratage russe.

La République démocratique du Congo et l’enjeu de la gouvernance démocratique, pour ce pays et le reste de l’Afrique notamment: l’ONU réclame l’application rapide de l’accord sur la transition en RDC. L’église catholique continuera à faire le lien entre le pouvoir et l’opposition jusqu’au départ du Président Kabila qui a reconduit la commission de médiation. Ce dernier quittera-t-il le pouvoir dans un an comme il s’y est engagé ? JP Moinet a souligné le rôle clé des acteurs de la société civile et le « devoir d’intervention », le cas échéant, des acteurs internationaux: ONU, OUA et Europe aussi.

Le piratage russe (à 19’35 » dans la vidéo ci-dessus), et la question des intrusions recherchées par le régime Poutine : la Russie a-t-elle interféré dans la présidentielle américaine ? Les services de renseignement américains ont exposé leurs preuves lors d’une audition au Congrès américain, et ainsi provoqué une prise de conscience aux Etats-Unis (camps démocrate et républicain confondus) et, en conséquence, dans les autres démocraties occidentales. JP Moinet a souligné l’importance et la gravité du sujet, relevé la prise de position (rare), formulée dans le JDD, du Ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui a évoqué des 24 000 attaques informatiques que la France a du contrer en 2016.  Et souligné l’actualité du sujet pour la France à l’approche de l’élection présidentielle. Faut-il qualifier le régime de Poutine de dictature ? Débat sur le plateau de TV5Monde… (cf dans la vidéo, 2ème sujet évoqué après 17-18 minutes de débat). Mais personne ne sous-estime l’ampleur du sujet de la Cyber-guerre, qui concerne aussi notre pays. Les services de renseignements occidentaux évoquent des actions russes destinées à « saper la confiance du public dans l’information, les services et les institutions ». Avec l’armée, la désinformation est-elle l’autre grand pilier de la politique étrangère russe ?

Silvia Gracia, journaliste, animatrice du "Kiosque" de TV5Monde

Silvia Garcia, journaliste, animatrice du « Kiosque » de TV5Monde

Sondages (à 41′ dans la vidéo), difficultés en débat, comment mieux « saisir » l’opinion (des intentions de vote) ? Après ce qui a été présenté comme les « ratés » des instituts de sondages quant à la mesure des intentions de vote à la primaire de la droite et du centre,  et à quatre mois de la présidentielle en France, TV5 Monde rappelle que « Le Parisien » a fait une annonce inédite : renoncer aux sondages politiques sur les intentions de vote, alors que ce quotidien en était grand consommateur. Brexit au Royaume-Uni, élection de Donald Trump aux États-Unis, victoire de François Fillon à la primaire de la droite en France : les enquêtes d’opinion sont pointées du doigt, le « Kiosque » donne l’occasion au directeur de la Revue Civique d’analyser la nouvelle difficulté sondagière sur les intentions de vote, et d’évoquer l’utilité des mesures sérieuses de l’opinion, fondées sur des méthodes sans doute mieux assurées, sur des mesures à combiner et sur un usage précis, distanciés et précautionneux, par les médias. « Ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain », ne pas sombrer dans les facilités des amalgames populistes (qui cherchent à instrumentaliser la critiques des élites, des médias, des sondages…), les travers actuels sont aussi soumis à la réflexion des citoyens.

 

Les commentaires sont fermés.