L’Europe et les Français: craintes pour la démocratie, mais forte volonté de renforcer l’action commune (pour l’Environnement, la Défense…)

Le volet Europe de notre Observatoire de la démocratie, vaste enquête d’opinion réalisée par Viavoice pour la Revue Civique et la Fondation Jean Jaurès, est riche d’enseignements pour l’avenir. Les craintes pour la démocratie sont à peu près les mêmes, aux yeux des Français, qu’il s’agisse de la France ou de l’Union Européenne. Mais la prise en compte de la dimension européenne des grands enjeux d’avenir est forte pour une large majorité des Français: qu’il s’agisse de l’Environnement ou du Climat, de la Défense ou de la Sécurité, de l’Asile ou d’une police européenne aux frontières, les Français apprécieraient voir l’Europe progresser, en actions et en outils de politiques communes, en ces domaines-clés. Par ailleurs, l’élection d’une personnalité représentative de l’Union européenne au suffrage universel serait très appréciée (par 57 % des Français). L’Europe politique n’est donc pas forcément en panne. En tout cas, du point de vue de l’opinion des citoyens. Une batterie de mesures sont évaluées dans cette étude dont vous avez ici les résultats: les attentes sont grandes pour une plus grande efficacité des politiques européennes et une démocratisation accélérée de l’Union.

Les craintes pour l’avenir de la démocratie ne s’arrêtent pas aux frontières de la France. Comme elle ne s’arrête pas aux frontières de l’Europe. Le pessimisme est accentué en ce qui concerne la démocratie « dans le monde de manière générale ». Qu’il s’agisse de la Russie, de la Chine, ou même du continent américain (Vénézuela, Brésil notamment), les Français voient bien que les fondamentaux du modèle de la démocratie libérale sont soient affaiblis, soient menacés, soient inexistants.
Actuellement, ce sont le Conseil européen (qui réunit les chefs d’Etat ou de gouvernement des Etats-membres) ou la Commission Européenne (qui représente l’exécutif de l’Union Européenne) qui ont l’essentiel du pouvoir d’initiative « législative » (pour édicter des lois -directives- à l’échelle de l’UE). Plus de 50% des Français apprécieraient que le Parlement Européen (issu des élections européennes tous les 5 ans) se voit attribuer aussi le droit d’initiative législative.
L’Europe politique en panne ? Si on pose la question aux Français de créer un Ministère des Finances commun à la zone euro, une large majorité (de 59%) est favorable.
Et même l’élection au suffrage universel direct (de l’ensemble des citoyens européens) d’un représentant de l’Union européenne serait très largement appréciée : 57 % des Français y seraient favorables, 27% seulement de disant défavorables. La demande est forte à la fois d’une puissance européenne (par des outils communs) et d’une démocratisation plus avancées des institutions européennes.

Exemples de cette forte volonté de renforcer les leviers d’actions de l’Europe, notamment en matière d’Environnement et de Climat : l’idée d’unstaurer une « Agence européenne de l’Environnement » et une « banque européenne du Climat » est particulièrement appréciée (71% et 64%, ces niveaux d’approbation sont même spectaculaires).
Last but not least : qu’il s’agisse de créer une « Agence européenne de protection des démocraties » (proposée par le Président français, Emmanuel Macron, dans sa lettre aux citoyens européens), un Office européen de l’Asile (concernant les réfugiés) et une police européenne des frontières (qui existe déjà avec Frontex), ou un « budget de la Défense européen » et d’une « force commune d’intervention » : les niveaux d’approbation sont très élevés: 70% dans les deux premiers cas, 66% pour le troisième sujet, on mesure la forte aspiration à doter l’Europe des moyens et outils d’une efficacité affirmée en ces domaines-clés pour l’avenir. Démocratie, Asile et migrations, Défense et Sécurité sont bien, pour les Français, des chantiers d’avenir qui doivent être manifestement investis bien davantage par l’Europe. JPM
(mars 2019)

-Le lien vers Viavoice et la note de synthèse du volet de cette étude

-Le lien vers l’analyse de l’autre partenaire de l’enquête d’opinion, la Fondation Jean Jaurès

-La synthèse par France Info

-Les résultats et la synthèse du 1er volet de cette étude d’opinion sur le démocratie française, les attentes et souhaits des Français: l’article de La Revue Civique

Les commentaires sont fermés.