Le Prix de la démocratie 2019 promeut d’utiles actions associatives (dans le sillon de l’institut Marc Sangnier)

En partenariat avec La Revue Civique, le Prix de la démocratie 2019, organisé par l’institut Marc Sangnier, au siège de cet institut boulevard Raspail à Paris, a été décerné cette année à une association particulièrement dynamique, en milieu scolaire: « Electeurs en herbe ». Cette structure intervient utilement auprès et avec les élèves – et les enseignants – pour sensibiliser les jeunes à la citoyenneté, à la démocratie active, bien sûr en dehors de tout esprit partisan. C’est l’éveil civique des plus jeunes qui est au cœur de son action. A l’heure de toutes les défiances, et de l’écart qui se creuse entre les jeunes et la « chose publique », le jury a considéré que cette association (dirigée par Coline Vanneroy) devait être récompensée, et encouragée.

L’une des associations nominées, ici « Agir ensemble » (pour l’intégration des personnes fragilisées socialement et professionnellement en Seine-Saint-Denis) présente son action au siège de l’institut Marc Sangnier, organisateur du Prix de la démocratie.

Six associations, toutes très méritantes, ont été nominées par le jury de ce Prix de la démocratie (1), après une sélection d’une cinquantaine de dossiers et de candidatures, qui sont remontées au Jury grâce au partenariat d’organisation du Prix, auquel ont participé les groupes Ouest-France et La Montagne (Centre Presse). Les cinq autres associations qui ont retenu toute l’attention du Jury sont: « 55 citoyens pour Limoges » (qui vise à « mettre l’inventivité citoyenne au service de projets locaux d’intérêt général ») ; « Agir ensemble » (qui, en Seine-Saint-Denis, « œuvre à renforcer le processus d’intégration de personnes en situation de fragilité sociale et socio-professionnelle »); « Globe Reporters » (qui sensibilise les jeunes aux médias et à l’esprit critique éclairé ) ; « Le Drenche » (journal de débats, qui aide le lecteur-citoyen à se faire une opinion et à se prémunir des désinformations, nombreuses sur les réseaux sociaux notamment) ; « Make.org » (plateforme de « lobbying citoyen », qui vise par la participation des citoyens à favoriser une interpellation constructive des élus, dans une perspective de concertation et de co-construction civique); « Tous élus » (qui s’emploie à accompagner les jeunes souhaitant s’investir en politique, notamment en vue des élections municipales, pour leur donner les bons outils de formation et ainsi renforcer leur action d’engagement).

De Dominique Schnapper, sociologue, fille de Raymond Aron, à l’ancien Premier ministre, Lionel Jospin, une convergence pour promouvoir -et défendre- les principes démocratiques.

De nombreuses personnalités ont convergé pour assister à la remise de ce Prix de la démocratie, au siège de l’institut Marc Sangnier (du nom du journaliste, fondateur il y a plus d’un siècle du courant de pensée humaniste « Le sillon » et du journal « La démocratie »). Journalistes et représentants de médias, élus ou anciens responsables politiques (comme Lionel Jospin, ancien Premier ministre et membre du Conseil Constitutionnel), universitaires, chercheurs (comme la sociologue Dominique Schnapper, Anne Muxel, du Cevipof-Sciences Po ou François Miquet-Marty, Président de l’institut ViaVoice), ont ainsi rencontré et échangé (cf la galerie de photos ci-dessous) avec une cinquantaine de citoyens actifs, responsables ou membres d’associations qui agissent concrètement pour favoriser une démocratie de proximité, de la participation positive à la construction du « bien commun », cette chose commune qui se nomme aussi la République.

L.T (nov 2019)

(1) Les membres du jury du Prix de la démocratie sont: Jean Brousse, économiste, éditeur, administrateur du groupe Centre-France (comprenant « La Montagne »); Christophe Deltombe, avocat, ancien Président de la Cimade ; Jean-Philippe Moinet, chroniqueur, fondateur et directeur de La Revue Civique ; Dominique Schnapper, sociologue, ancien membre du Conseil Constitutionnel ; Wozniak, dessinateur, caricaturiste notamment au Canard Enchaîné.

Membre du Jury du Prix de la démocratie, Dominique Schnapper (assise), sociologue de haute réputation, ancien membre du Conseil Constitutionnel (et membre du comité de parrainage de La Revue Civique), assistait à la présentation des « nominés » (en compagnie notamment, derrière elle, d’Emilie Aubry, de Arte et France Culture, d’Anne Muxel, directrice de recherches au Cevipof-Sciences Po, essayiste, de François Miquet-Marty, à droite avec l’écharpe, Président de l’institut ViaVoice, d’étude d’opinion).
De manière imprévue, l’ancien Premier ministre Lionel Jospin a pris la parole pour évoquer son souvenir personnel de Marc Sangnier, et souligner l’importance de la « question démocratique », non seulement pour le pays mais de manière « plus globale » pour le reste du monde. A gauche, Anicette Sangnier le recevait en ce lieu du boulevard Raspail, et à droite, Jean Brousse, éditeur, administrateur du groupe de presse « La Montagne », qui présidait le jury de ce Prix de la démocratie.
Au centre, la dirigeante de l’association lauréate « Electeurs en herbe », vient de recevoir son Prix, entourée de tous les autres nominés. En compagnie du dessinateur de presse Wozniak (tout à droite), membre du jury de ce Prix de la démocratie.
Lieu historique, et à sens, que cet institut Marc Sangnier: la promotion de la démocratie, participative et sociale, était l’une des grandes causes du journaliste engagé Marc Sangnier au début du siècle dernier. Cette cause à défendre d’une démocratie rénovée est redevenue de première actualité.
Présentant les résultats de l’étude d’opinion ViaVoice réalisée pour le Prix de la démocratie (cf le lien des résultats en bas de page), le fondateur de La Revue Civique Jean-Philippe Moinet insiste sur les risques de « fragmentations » – « les individualismes, les communautarismes, les extrémismes de tours ordres » – qui menacent l’équilibre de notre démocratie. Il relève la dimension européenne aussi de cette « question démocratique ».
Et pour finir, moment convivial et de discussions prolongées dans la soirée, après la remise du Prix, dans le nouvel espace de restauration (ouvert au public depuis un an): lieu bien nommé « La démocratie », situé au 34 Boulevard Raspail, Paris 6ème.

Le site de l’association lauréate « Electeurs en herbe »

-Les résultats du sondage ViaVoice et son rapport d’analyse

Une légère progression (+ 4 points) du sentiment des Français que la démocratie fonctionne « bien ». Même si la majorité reste négative (depuis 2014, l’origine de ce questionnaire ViaVoice-RevueCivique réalisé chaque année, cette hausse est analysée dans le rapport de cette étude d’opinion et a été synthétisée à l’occasion de la remise du Prix de la démocratie 2019.

-Le site de l’institut Marc Sangnier

Un institut qui, historiquement, a au cœur la promotion de l’esprit démocratique.
Coline Vanneroy, qui représente et dirige « Electeurs en herbe », remercie le jury du prix de la démocratie. Les cinq autres associations nominées l’entourent et sont, elles aussi, reconnues dans leurs mérites pour leur action civique et sociale de proximité.
Toutes les associations récompensées ont présenté leur action: ici, Alicia Combaz, dirigeante de « Make.org »
Amada Sibide évoque l’activité de son association « Tous élus » (qui accompagne et forme les jeunes qui veulent s’investir en politique; par exemple à l’échelon municipal).

Les commentaires sont fermés.